La beauté

par Caroline et Michael

Oi !

Comme je vous l’ai suggéré dans l’un des précédents points culturels, les canons de la beauté français et brésiliens sont bien différents sur de nombreux points. Voyons les principaux que j’ai pu relever jusqu’à présent.

Comme beaucoup d’entre vous le savent peut-être, bon nombre de Brésiliens portent aujourd’hui un appareil dentaire, quel que soit leur âge ; les orthodontistes font fureur et les publicités s’enchaînent. Mais ce que vous ne savez sans doute pas, c’est qu’au-delà de l’appareil dentaire, les dents sont une chose ultra-importante pour eux, au point que tous ont toujours sur eux une brosse à dents et un dentifrice, notamment pour pouvoir se brosser les dents le midi. Les grandes surfaces proposent également de nombreux bains de bouche, produits par les grandes marques telles que Colgate, que tous les Brésiliens utilisent régulièrement. Les dents sont une telle obsession pour eux que c’est l’une de leurs principales raisons de ne pas fumer (eh oui, très peu de Brésiliens fument, non seulement à cause de leurs dents, mais aussi parce que c’est cher !).

Autre chose dont je profite parfois ici : les manucures/pédicures en institut. Les prix sont tout simplement imbattables : comptez 11R$ (entre 4 et 5€) pour une manucure, et 14R$ (entre 5 et 6€) pour une pédicure… Le tout fait extrêmement bien et super rapidement !! En effet, les Brésiliennes portent TOUJOURS (dans 90% des cas) du vernis de couleur, sur les mains et sur les pieds. C’est une vraie folie. Pour vous dire, pas plus tard que dimanche dernier, une mamie m’a arrêtée dans la rue pour savoir où j’avais acheté mon vernis… Car pour les fois où je n’ai pas envie de dépenser autant pour mes ongles (oui, je commence à m’habituer aux prix brésiliens… le retour en France risque d’être difficile !), les vernis ici sont à moins d’1€… Et de très bonne qualité ! Vous imaginez donc bien qu’à ce prix-là, je vais rentrer avec du vernis pour les dix prochaines années !

Pour revenir aux instituts de beauté, beaucoup d’entre eux sont de toute petite taille, mais il existe aussi des chaînes, dont "New Face", qui permettent de se faire faire les ongles, se faire épiler, se faire couper les cheveux, voir un podologue, etc. au même endroit. Voire parfois en même temps (tout dépend de pourquoi vous êtes là bien entendu !) ! Ce sont de vraies usines où chaque employée possède sa propre table ou sa propre salle, et doit acheter tout son matériel…

D’autre part, ce n’est pas un cliché : les Brésiliennes portent des maillots de bain minuscules (et très échancrés !), qui exigent d’être un minimum bien foutue. Ce qu’elles ne sont pas toutes, loin de là… Bien entendu, certaines sont juste particulièrement gâtées par la nature, en ayant tout ce qu’il faut là où il faut, d’autres sont gâtées par la chirurgie esthétique, et d’autres se pensent sublimes et s’habillent comme si elles l’étaient. Mais, globalement, les Brésilien(ne)s sont plus gros que les Français(es) : la taille de pantalon la plus basse est le 36 (donc tous les magasins ne l’ont pas tout le temps pour tous leurs produits bien sûr), ce qui correspond à un bon 38 chez nous… Ajoutez à ça que les vêtements sont plus chers qu’en France, c’est sûr que vous ne viendrez pas faire votre shopping au Brésil ! Par contre, si les Brésiliennes ne sont pas toutes magnifiques, elles savent prendre soin d’elles : en soirée (entendez par là en boîte, au restau, dans un bar,…, en résumé dans tous les lieux publics une fois que la nuit est tombée !), pas une n’oublie de mettre des talons et de s’habiller et se maquiller comme si elle allait défiler… Si certaines en font carrément trop, d’autres en font juste assez pour que celles qui n’ont pas fait attention à comment elles allaient sortir se sentent vraiment mal !! Et le lendemain matin, Cendrillon est de retour : les fautes de goût sont assez (omni)présentes chez les Brésiliens, dans leurs tenues de tous les jours… Ce sont soit les chaussures (grosses baskets), soit les sacs à dos d’écoliers qui posent problème ^^

Enfin, pour toutes les filles qui en sont persuadées, sachez que si les Brésiliens ont été beaux un jour, ce n’est pas aujourd’hui !! Et oui, boire trop de bière (et d’alcool d’une façon plus générale) et manger trop gras n’a jamais permis d’obtenir un ventre plat et musclé messieurs… Après, bien entendu, ne généralisons pas, certains (et certaines) s’entretiennent, notamment dans les salles de sport, absolument incontournables ici. Mais le cliché du Brésilien ou de la Brésilienne possédant un corps parfait est à oublier ! Généralement, les plus beaux corps sont ici ceux des individus les plus riches… Sauf que tout le monde n’est pas riche, loin de là !

Caroline.